Idées métier

Encadrant / encadrante technique d'insertion - 09/06/2009

"J'ai exercé différents métiers dans le BTP avant de bifurquer par hasard vers la formation." Jean-Luc T., 56 ans

Le hasard fait parfois bien les choses. Jean-Luc T., 56 ans, coordinateur de structure d'insertion, ne dira pas le contraire. Alors qu'il suit une formation de réhabilitation du patrimoine chez les Compagnons, il fait la connaissance d'un stagiaire qui vient de créer l'association Les Chemins Chantiers Jacquaires à Limoges.

Cette association aide les personnes en difficulté d'insertion professionnelle via des chantiers d'insertion de réhabilitation du petit patrimoine bâti non protégé. Trois ans après, cette personne quitte ses fonctions et demande à Jean-Luc T. de le remplacer. Alors sans emploi, il accepte. Et depuis neuf ans maintenant, il gère et encadre le travail des quatre permanents de l'association.

La fonction de coordinateur ou d'encadrant technique d'insertion est très complète. Il faut bien sûr coordonner le travail des permanents, accompagner les personnes, se rendre sur les chantiers, communiquer auprès des communes… , explique-t-il. Un travail qui le passionne.

Aimer le contact humain

J'aime le contact humain, les vieilles pierres, les challenges. J'aime aider les gens, transmettre, apprendre aux autres. C'est un métier usant nerveusement mais humainement passionnant. On rencontre des personnes de caractères et de cultures très différents.

Quatre ans après sa prise de fonction, l'Union régionale des entreprises d'insertion (Urei) et l'AFPA monte une formation d'encadrant technique d'insertion. Pendant trois ans, un à trois jours tous les deux mois, Jean-Luc suit les modules théoriques et les ateliers et obtient son titre via la VAE.

Sur les 44 modules, je n'ai pu en suivre que 20 par manque de temps. J'ai particulièrement apprécié le module sur la communication. Cela m'a permis de combler un manque. Maintenant, j'aborde les gens de façon différente, je suis plus à l'écoute.


Pourquoi choisir ce métier ?

Quels débouchés ?

En 2008, 26 655 offres d'emploi ont été déposées. 81, 6% des stagiaires ont trouvé un emploi dans les six mois suivant leur formation.

Quelle évolution professionnelle ?

Après quelques années d'expérience, vous pourrez devenir formateur / formatrice de conseiller / conseillère en insertion ou directeur / directrice de structure d'insertion.

Les archives